Conférence Jean-François Chassaing : « Qu’est-ce qu’un ex-libris ? Histoire et technique »

Dans la continuité de l’exposition « L’ex-libris fête Verlaine » en place jusqu’au 31 décembre 2019, Jean-François Chassaing, président de l’Association Française pour la Connaissance de l’Ex-libris, a donné le 29 juin 2019 une conférence sur le thème « Qu’est-ce qu’un ex-libris ? Histoire et technique ».

Ce fut l’occasion pour les personnes présentes de découvrir nombre d’ex-libris de personnalités connues ou anonymes, dans des styles extrêmement différents, mais ayant toujours en commun une grande qualité artistique. Les différents types de gravures permettant leur fabrication ont également été évoqués, ainsi que quelques artistes contemporains particulièrement talentueux.

Une autre conférence devrait avoir lieu en octobre prochain pour poursuivre sur ce thème passionnant. Les informations seront fournies en temps voulu par la lettre d’information et dans l’agenda du site des Amis de Verlaine.

Remise des prix du 18ème concours de poésie Paul Verlaine

Le samedi 22 juin 2019 a eu lieu dans le Grand salon de l’Hôtel de ville de Metz la 18ème remise des prix du concours de poésie Paul Verlaine.

La cérémonie a débuté par un sympathique petit mot de Monsieur René Darbois, adjoint au maire, qui est resté une bonne partie de l’après-midi, l’air ravi, à écouter les poésies des lauréats lues avec enthousiasme par Claire Antoine, Maïté Petit et Bernard Appel.

Les ponctuations musicales ont été assurées par la chorale Trimazo et ses chants traditionnels français, et par Janine Maingot, violoniste.

Cette remise des prix 2019 a été marquée du signe de la famille et de la transmission, puisque le palmarès a vu la récompense d’un père et de son fils, et d’un grand-père et de son petit-fils, à chaque fois dans des catégories différentes : l’art poétique n’est pas près de s’éteindre !

Autres faits marquants : une lauréate canadienne n’a pas hésité à traverser l’Atlantique pour venir récupérer son prix qu’elle a demandé à recevoir en exemplaires de la revue L’actualité Verlaine plutôt qu’en chèque. Et langue a été prise pour de futurs échanges avec la Société des Rosati d’Arras qui s’est battue pour que soient conservés certains lieux où a séjourné Paul Verlaine dont la famille maternelle est originaire de cette ville.

La journée s’est terminée au Relais d’Alsace pour le traditionnel dîner des amitiés poétiques, au cours duquel l’un des lauréats du concours, par ailleurs élève comédien à Moscou, a récité avec fougue « Le forgeron » d’Arthur Rimbaud.

 

 

Sur les pas de Verlaine et Rimbaud dans les Ardennes

Le 12 mai 2019, les Amis de Verlaine ont suivi les pas de leur poète préféré et de son ami Arthur Rimbaud dans les Ardennes.

Première étape à Juniville où Paul Verlaine a été propriétaire d’une petite ferme dont il a confié l’exploitation aux parents de son élève Lucien Létinois. Il venait souvent s’installer pour écrire à l’Auberge du Lion d’or où il lui arrivait également d’aider des villageois à rédiger un courrier. Cette auberge est aujourd’hui un musée dédié à Paul Verlaine où Marc Gaillot, son animateur, a évoqué avec passion la vie du poète dans ce village et la difficulté à détruire certaines idées reçues qui ont la vie dure…

Deuxième étape à Rethel (où Paul Verlaine a été professeur d’anglais) pour se régaler d’une excellente cassolette de boudin blanc aux morilles avec purée de pommes de terre et d’une charlotte aux fruits et aux biscuits roses de Reims.

Suite du périple à Charleville-Mézières, ville natale d’Arthur Rimbaud, où le Vieux Moulin, bâti en 1626 sur la Meuse, a été transformé en musée entièrement dédié au poète, alors que la maison dans laquelle il a vécu entre 1869 et 1875 est devenue « Maison des ailleurs ».

Dernière étape à Meillier-Fontaine dans l’atelier d’Hubert Pauget, grand ami de nos deux poètes et que les habitués de la Maison de Verlaine de Metz connaissent bien. Hubert a exposé sa manière de travailler, et nous a présenté la chapelle du village dont il a réalisé vitraux et peintures en 1992.

Le trajet du retour s’est fait par la Belgique où Paul Verlaine avait des racines côté paternel et qu’il connaissait bien.

A quelques jours de là, France 3 est venu faire un reportage sur « les Ardennes, territoire d’inspiration » pour Paul Verlaine, reportage qui nous permet de retrouver Marc Gaillot à Juniville et Hubert Pauget.

Journée d’étude du 5 juillet 2014, Table ronde à l’Arsenal de Metz

Cette journée d’étude aborde la problématique  des violences faites aux femmes. Le dernier séminaire s’est tenu à la Mutualité, les 27 et 28 janvier 2014 à Paris, avec pour partenaires Sciences Po et la « Mission Interministérielle pour la Protection des Femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains » (MIPROF). Cause nationale depuis 2010, la discussion s’articulera autour du livre de Camille Aubaude : Impression inimaginable.

Avec Camille Aubaude, poète, essayiste détachée au CELIS (Centre de Recherche sur les Littératures et la Sociopoétique), John Wander, romancier américain de l’université de Caen, Philippe Cantraine, écrivain et poète belge actuellement conseiller en charge de l’Education et de la Jeunesse auprès du secrétaire général de la Francophonie, le président Abdou Diouf, Communication lue de Marie-Ange Bartholomot-Bessou du Centre de Recherche sur l’Imaginaire LAPRIL, Bordeaux 3… et l’intervention de Nouria Yahi-Boggio, Déléguée régionale aux droits des femmes et à l’Egalité de Lorraine DRDFE.

Lecture poètique : Eliane Charabot (Luxembourg), Claire Antoine (France), Marie Daffini (France). Lecture mise en espace : « Ainsi la paria », de Camille Aubaude

Le matin de 9h00 à 12h00, accueil des participants à la Maison de Verlaine.

L’après-midi : séance publique de 14h30 à 17h30 à L’ARSENAL, salle Claude Lefèvre à Metz, 3, avenue Ney.

Hommage à Théodore Gouvy, le musicien, et Paul Verlaine, le poète

Dimanche 6 avril 2014, dans le cadre de la Saison départementale « Théodore Gouvy et son temps « , concert avec les maîtrises des cathédrales de Metz et de Nancy. Hommage à Théodore Gouvy, le musicien, et à Paul Verlaine, le poète : deux artistes d’origine lorraine du 19ème siècle.

Dscn0561 DSCN0526DSCN0529DSCN0554

A l’église Notre-Dame, rue de la chèvre à Metz, lieu du baptême de Paul Verlaine,

dimanche 6 avril 2014

Au programme

« Ariettes oubliés »: mise en musique de Julien Joubert

Sérénades et mélodies de Théodore Gouvy

   Extraits de Sagesse-Bonheur-Amour de Paul Verlaine  

     Lux aeterna, de Bérangère Thomas

              Ave maria de César Franck

Direction : Christophe Bergossi

Solistes vocaux : Marie-Laure Deldemme et
Roselyne Allouche

Pianiste : Aurélie Bègue

Comédien : Sullivan da Silva

Et présentation des  tapisseries : Sagesse-Bonheur-Amour du peintre Hubert Pauget inspiré des oeuvres de Verlaine

Remise des prix du concours de poésie Paul Verlaine

IMG_5666

Le concours de poésie est avant tout une rencontre sous le signe du partage, d’un moment d’écoute et de poésie intense où se découvrent des poètes venus de toute la France, mais surtout des talents.

La jeune violoniste Charline Steffan incarna avec grâce tout cet art musical qui incombe à la poésie de Verlaine. Des élèves du conservatoire à rayonnement régional avaient préparé comme chaque année la lecture des poèmes primés. Le Ier prix Jeune espoir recompensé par le Lions Club Verlaine de Metz a été attribué à Pierre Benazech, originaire de Castre.

Marché de la poésie à Paris, place Saint-Sulpice

Au stand du Centre régional du Livre de Lorraine, nous avons pu présenter impromptu les 7, 8 et 9 juin derniers le N° 4 de la revue annuelle L’Actualité Verlaine tout juste sortie de l’imprimerie. Le marché de la poésie est un rendez-vous incontournable de la poésie.

Marché de la poesie

Marché de la poesie