Hommage à Georges Brassens

Le 11 décembre 2021, les Amis de Verlaine ont décidé de rendre hommage à Georges Brassens pour le centenaire de sa naissance.

Le piano de Claude Baro a rythmé la lecture des textes de « Tonton Georges », ce qui fut l’occasion pour lecteurs et spectateurs d’en redécouvrir toute la saveur, même quand on pensait connaître ses chansons par cœur !

C’est tout le talent d’un orfèvre des mots parti beaucoup trop tôt qui s’est invité pour une nouvelle belle soirée chez Verlaine.

Carte blanche à Bérangère Thomas

Le 27 novembre 2021, Bérangère Thomas, présidente-fondatrice des Amis de Verlaine, a tenté de résumer, avec l’aide de son amie Sylvie Weiss, quarante années de pratique de ses multiples talents : poésie, écriture, musique, chant, photographie, dessin, le tout accompagné de la passion de transmettre, notamment aux jeunes générations. Même ceux qui la connaissent de longue date ont été ravis de découvrir des facettes de sa personnalité dont ils ignoraient l’existence.

La soirée s’est déroulée sous le signe de l’amitié et de la bonne humeur, avec, comme à l’habitude chez Verlaine, de nombreuses ponctuations poétiques et musicales.

Carte blanche à Bernard Appel pour « L’inaccompli »

C’est une grande chance d’avoir dans une ville un lieu entièrement dédié à la poésie, et Bernard Appel, qui ne compte pas son temps pour les Amis de Verlaine, a pu passer, le samedi 6 novembre 2021, de l’autre côté du miroir pour présenter son septième ouvrage, « L’inaccompli ».

Plusieurs de ses amis, poètes comme lui ou simples lecteurs, lui ont fait le plaisir de lire quelques-uns de ses poèmes, les lui faisant découvrir ainsi… sous un autre jour.

Ce fut une belle soirée, pleine de tendresse et de pudeur, où il fut question de création, d’amitié, de temps qui passe, et du pouvoir des mots pour donner un sens à la vie.

Carte blanche à Philippe Bourgois

Le 23 octobre a eu lieu à la Maison de Verlaine une carte blanche à Philippe Bourgois, en présence de l’auteur, pour son ouvrage Dans les sables de l’oubli présenté par Bernard Appel qui en a rédigé la préface.

Souvenirs d’une enfance et d’une adolescence « pieds-noirs », vécues en Algérie de 1940 à 1962 ; témoignage vivant, souvent émouvant, d’une époque extrêmement troublée où se mêlent heurts et malheurs, tendresse et violence, ombres et lumière.

Jazz chez Verlaine

Le 9 juillet 2021 a eu lieu chez Verlaine une soirée jazz avec le musicien et compositeur Claude Baro, avec des lectures des poèmes de Boris Vian par Claire Antoine, Maïté Petit et Bernard Appel.

 

 

 

 

 

 

Soirée poésie et musique du 26 août 2020

On ne change pas une équipe qui gagne. Après le beau succès qu’a eu la soirée « Les poètes maudits chantent l’Amour, la Liberté et l’Art » du 31 juillet, il a été décidé de renouveler l’opération pour ceux qui ne pouvaient être présents ce jour-là.

Sydney Bechet, « Clair de lune », « Satindoll », Stéphane Mallarmé, « Hymne à la beauté », Erik Satie, « Sonate au clair de lune », Tristan Corbière, Marceline Desbordes-Valmore, Mozart, « Voyelles », Théophile Gautier, « Les yeux noirs », Guerschwin, Villers de L’Isle-Adam… Une belle harmonisation de mots et de notes qui a ravi les personnes présentes.

 

Soirée poésie et musique le 31 juillet 2020

Pour la première fois depuis bien longtemps, les murs de la Maison de Verlaine ont pu entendre à nouveau le 31 juillet poèmes et morceaux de musique classique et jazz sur le thème »Les poètes maudits chantent l’Amour, la Liberté et l’Art ». De l’avis de tous, ce fut une belle soirée éclairée par la chaude lumière d’une belle soirée d’été.

Claude Baro et Nathalie Lallemand
Jean-Luc Antoine
Bérangère Thomas
Janine Maingot
Claire Schaff et Nathalie Lallemand
Claire Antoine
Maïté Petit
Bernard Appel

Atelier de poésie « Les Fêtes galantes »

Le 17 novembre 2019, Claire Antoine a tenu à la Maison de Verlaine un atelier de poésie sur le thème des Fêtes galantes, de la vision littéraire à l’interprétation.

Claire, poétesse elle-même et habituée des scènes poétiques, a pu ainsi expliquer à quel point l’interprétation peut influencer la perception et la compréhension d’un poème par le public.